La dame de Brassempouy

La dame de Brassempouy

Durant l’année 1993, nous avons été sollicités par divers organismes et festivals pour programmer nos spectacles. C’est ainsi que le conseil général des Landes nous a commandé un spectacle autour du centenaire de la découverte de la dame de Brassympoy qui eut lieu le 19 juillet 1894.

Alors là, ont commencé pour nous les recherches à propos de cette vénus – nous nous sommes régalés à nous plonger dans cette période préhistorique -.

Le thème du spectacle tournait autour de la naissance de l’humanité. Il fallait une représentation de la Mère terre. Or la Vénus de Brassempouy représente une tete avec une capuche, c’est ainsi qu’on la nomme aussi la dame à la capuche. Pas de corps, pas de bras ni de jambes. De seins encore moins. Pour illustrer la naissance, Gérard a sculpté la Vénus de Willendorf – statuette du Paléolithique supérieur. Elle date de moins 25 000 ans. Nommée Déesse mère, c’est le symbole de la fécondité féminine : grossesse et maternité. L’artiste du paléolithique a pris soin de dessiner précisément ses parties génitales entre ses jambes serrées. Pour Gérard qui a voulu représenter la féminité, cette Vénus en est la parfaite représentation. Entre ses jambes qu’il a sculptées écartées, il a mis une boule représentant la matrice accueillant en son sein la femme et l’homme.

Ainsi est né le spectacle qui s’est appelé tout naturellement « la Dame de Brassempouy » et a été présenté dans ce petit village des Landes le 19 juillet 1994.

Nous avons toujours gardé cette belle sculpture qui fait bien trois à quatre mètres de haut et elle vient de trouver sa place dans la foret et le public la découvrira ou redécouvrira à cette Trace 2019 dans tout son charme, abritant ses chers enfants !

Installation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *