Poids plume

Poids plume

Si ça continue à trainer comme ça, je vais me mettre foutument en retard pour « la Trace ». Il faut pourtant que je finisse ce boulot, c’est lui qui finance notre spectacle. C’est long ! En fait je travaille pour un musée de la préhistoire qui m’a demandé de fabriquer des personnages homo sapiens. Homo sapiens : c’est nous (animal mammifère primate omnivore homo sapiens), sauf que là ils sont en position dans leurs occupations de l’époque préhistorique et en costume s’il vous plaît ! Ce costume, il faut l’imaginer parce qu’il n’y en a aucune trace ; les préhistoriens (les vrais professionnels) vont sûrement trouver à redire, pourtant j’essaie de me mettre dans la peau de ces différentes peuplades qui ne possédaient ni le fer ni le tissage (encore que là …) mais étaient tout aussi adroits de leurs mains que nous et en plus avaient beaucoup de temps libre de chasse et cueillettes à consacrer au fignolage de leur apparence.

Bon, vous avez compris que « la Trace » n’est pas une affaire, c’est plutôt un spectacle déficitaire. Mais peu importe, nous avons très envie de le faire et de le continuer. Les comédiens qui y participent sont tous amateurs et bénévoles. Ils viennent, choisissent un rôle ou expriment un souhait et je m’adapte à eux dans la mesure du possible bien sûr : il n’y a et n’y aura pas de rôle de terminator ; il y a un style quand même. Si le coeur vous en dit, c’est ouvert. Personnellement je cherche une personne d’un demi-siècle ou plus mais pas beaucoup et d’un demi-quintal pas plus pour la tortue laineuse. La comédienne précédente s’est engagée dans un beau festival qui lui prend tout son temps pendant l’été. Il y a aussi possibilité de participer à la préparation si vous en avez envie. Ça me ferait drôlement plaisir.

20160208_132636.jpg

20160415_171127.jpg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *