Le groupe électrogène

Le groupe électrogène

Voilà que le groupe électrogène commence à faire des siennes. Il fait des coupures de courant et a besoin d’être réamorcé en appuyant sur un petit bouton. Souvent il demande quarante appuis avant de redémarrer. Et en plein spectacle, dix minutes de noir avec le public en plein bois, j’ose imaginer ? Non ! En plus, on est jamais sûr que ça va repartir … Donc décision a été prise d’acquérir un autre groupe, d’occasion ça va de soi. Le…

Lire la suite Lire la suite

Homo sapiens, oui mais

Homo sapiens, oui mais

Me voilà bien embêté pour coller un titre à cette scène. En fait, pour l’élaboration, l’idée ne vient pas tout de suite, parfois même elle tarde. C’est plutôt l’oeil qui me guide ; en voyant un objet ou un ensemble, mes envies d’esthétique se mettent en route. En fouillant dans mon bric à brac, je trouve de quoi compléter -là un bout de tissus, là un petit moteur, de la peinture, de la lumière et parfois un achat irraisonnable ……

Lire la suite Lire la suite

Le sang des filles : démenti

Le sang des filles : démenti

J’ai revu Nathalie. Bien sûr comme d’habitude, on a plein de choses à se dire, raconter, mais comme elle est très occupée : son boulot, deux petites filles adorables, et tout et tout, il ne nous reste peu de temps en palabres. Elle a quand même pu me dire : ce n’est pas tout à fait ça que j’ai voulu exprimer. Mais plutôt le fait que Jésus a donné son sang pour le monde, c’est bien ; et toutes les…

Lire la suite Lire la suite

«la Trace» : origine

«la Trace» : origine

L’idée de «la Trace» est venue toute seule du fait qu’à notre arrivée sur ce terrain boisé, tout était impénétrable à cause de la tempête de 99 qui avait tout mis sens dessus dessous. Mais dans tout ce fatras d’épines, de bois couchés, de ronces, il y avait des traces faites par les animaux de la faune locale : sangliers, chevreuils, lapins, renard … Pour nous humains, ces passages étaient plutôt ténus. Il a fallu les élargir ; des traces…

Lire la suite Lire la suite

Chapitre cinquième : une première

Chapitre cinquième : une première

A Noël, les filles Aglaé et Thaïs sont parties en Alsace pour les fêtes pendant une semaine. Nous avions installé les roulottes dans un champ avec l’autorisation de la mairie et d’un agriculteur pour les chevaux. Nous étions tous les quatre, Igor, Sariha, Gérard et moi dans les roulottes. Gérard m’avait demandé de l’accompagner à Valence pour aller jouer de l’orgue de barbarie. C’était le 24 décembre. J’étais complètement paniquée. Jouer de l’orgue de barbarie c’était dans mon esprit demander…

Lire la suite Lire la suite

La place

La place

Il y a un lieu sur «la trace» qui a le privilège d’avoir de l’espace. C’est en fait une clairière . Sur cet endroit que nous appelons la place, plusieurs scènes sont installées et le public peut aller de l’une à l’autre, profiter de l’ambiance féérique qui y règne, s’attarder, bavarder avec d’autres spectateurs, flâner pendant un temps avant de poursuivre le chemin qui va le mener jusqu’au salon de thé où finalement tous les comédiens se rendront aussi après…

Lire la suite Lire la suite

Le sang des filles

Le sang des filles

Il y a quelques temps, Nathalie est venue me trouver et m’a dit -« tu sais, l’année prochaine dans la Trace, je voudrais être crucifiée » – ???. Parfois, mes amis et conjointe trouvent que j’y vais un peu fort, mais là ! -« Tu comprends, on a crucifié dans le temps un homme pour sauver le monde. Pourquoi c’était pas une femme ? Je voudrais mettre l’accent là-dessus » (il faut dire que Nathalie est une ardente militante du…

Lire la suite Lire la suite

Chapitre quatrième : leçon pratique

Chapitre quatrième : leçon pratique

Les départs en roulottes sont des moments très intenses. C’est un rituel. Chacun a sa tâche. D’abord on range autour des roulottes. Et là ce n’est pas une mince affaire parce que les affaires justement sont éparpillées sur l’espace que chacun a déterminé et en fonction de sa personnalité. Prenons moi par exemple : plus le terrain est grand, plus je m’étale. C’est le bordel ! Je ne sais toujours pas comment je m’y prends. C’est le branle bas de combat,…

Lire la suite Lire la suite

La fontaine miraculeuse

La fontaine miraculeuse

C’est bien un truc qui manquait sur le parcours de la Trace ! Les spectateurs nous parlent souvent après le spectacle,- dans le salon où l’on peut prendre un verre de quelque chose -, de la magie de ce qu’ils ont vécu tout au long de leur cheminement sur le parcours. De la magie, oui. Mais quand même pas de miracle. Et bien, à partir de maintenant ça va être possible. Une fois sorti du temple de l’amour, s’en suivra…

Lire la suite Lire la suite

Chapitre troisième : les petites routes

Chapitre troisième : les petites routes

Les petites routes du sud est de la France sont belles et les paysages attrayants. Nous avions le temps de les contempler, au pas des chevaux et de faire de gros bouchons également. Quelquefois d’ailleurs ça klaxonnait fort derrière nous. Nous étions malheureux de provoquer de la mauvaise humeur et en même temps, cela me faisait rire. Aujourd’hui encore. Que d’impatience, que d’intolérance sur ces routes, que de ronchons qui allaient se faire engueuler pour le retard au rendez-vous, parce qu’une…

Lire la suite Lire la suite